Figueres. Maria Geli Pilar Planaguma 1 1 Figueres. Maria Geli Pilar Planaguma 1 1
Blog

Cinq châteaux de conte où vivre votre aventure

BLOG

Cinq châteaux de conte où vivre votre aventure

emma aixala avatar 150x150

Le passé se manifeste dans ces forteresses monumentales qui ouvrent aujourd’hui leurs portes au grand public.

Commençons ce voyage par les enceintes militaires les plus remarquables de la province de Gérone, notamment celle située dans la ville de Figueres (Alt Empordà) car c’est le monument le plus grand de Catalogne et la forteresse moderne la plus grande d’Europe. Il s’agit du château de Sant Ferran. Cet immense ensemble conçu par des ingénieurs militaires du XVIIIe siècle requiert une visite posée et présente, par ailleurs, un intérêt comme il en existe peu : les itinéraires en Jeep qui permettent d’apprécier l’étendue des douves et les promenades en bateau pneumatique dans les incroyables réservoirs d’eau souterrains.

Castell de Sant Ferran Figueras. Angel Reynal

Castell de Sant Ferran, Figueras. Àngel Reynal. Arxiu Imatges PTCBG

Le château de la Trinitat à Roses (Alt Empordà), un bel exemplaire de fort d’artillerie côtier, mérite aussi toute notre considération. Il se trouve à l’extrémité de la ville, à la pointe de la Poncella, au-dessus du phare de Roses, et offre une magnifique vue panoramique sur la baie. Les plus courageux peuvent emprunter les escaliers fortement pentus qui grimpent jusqu’à la forteresse et qui n’en finissent jamais, un peu comme les batailles qui devaient s’y livrer. Le fort, qui présente un plan en étoile à cinq branches, est remarquablement restauré et offre une muséification splendide, didactique et pleine de ressources et de détails qui racontent ses cinq cents ans d’histoire.

Castell de la Trinitat Roses. Ajuntament de Roses

Castell de la Trinitat, Roses. Ajuntament de Roses. Arxiu imatges PTCBG

Le château de Montsoriu offre un profil imposant et on devine sa silhouette de très loin, bien au-delà de la commune d’Arbúcies (Selva) à laquelle il appartient. Il se situe sur une colline, à 600 mètres au-dessus du niveau de la mer, et pour s’y rendre, il faut laisser votre véhicule sur le parking de la route de Fogueres de Montsoriu et faire une bonne marche : de 30 minutes sur une piste forestière aisée ou de 45 minutes sur un chemin signalisé et à fort dénivelé, à travers la forêt de chênes-lièges et d’arbousiers. Sa datation remonte à l’an 1000 et il est considéré comme le château gothique le plus imposant de Catalogne et l’une des enceintes médiévales les plus importantes du pays. Après de longs travaux de restauration, intenses et remarquables, on peut le visiter depuis déjà quelques années. D’en haut, avec cette vue qui s’étend à l’horizon, on comprend parfaitement pourquoi il était imprenable.

Castell de Montsoriu Arbucies. Maria Geli Pilar Planaguma

Castell de Montsoriu, Arbúcies. Maria Geli - Pilar Planagumà. Arxiu Imatges PTCBG

Parlons maintenant du château de Púbol, situé dans le village de La Pera (Baix Empordà), et du château de Queralbs (Ripollès), deux monuments incontournables lorsqu’on visite ces régions. Le château de Púbol, quant à lui, est une fortification médiévale qui, en 1970, est devenu la résidence du génial Salvador Dalí. En fait, l’artiste a offert ce château à sa muse éternelle, Gala, et c’est en pensant à elle qu’il l’a lui-même décoré. Y entrer, c’est pénétrer le Dalí le plus romantique. 

Le château de Queralbs, une forteresse de la deuxième moitié du XIVe siècle, faite de pierres de granit et de roche métamorphique brute, certes de petites dimensions mais utile à la défense grâce à ses tours, ses murailles et ses douves, n’a rien des monuments cités précédemment car il n’en reste que des vestiges, modestes mais puissants à la fois. La passerelle en bois qui les relie et les couronne, et offre, par ailleurs, des vues impossibles à décrire, s’efforce de les maintenir en vie en témoignage des luttes, défenses et conquêtes du passé. 

Casa Museu Castell Gala Dali de Pubol. Jordi Renart

Casa Museu Castell Gala Dali de Pubol. Jordi Renart. Arxiu Imatges PTCBG

Aller au contenu